Masque Facial

Obligatoire ou non, le port du masque se généralise en raison de la propagation du coronavirus. Ce dispositif médical contribuerait à limiter la dissémination du virus. Entre les masques FFP2 et les masques en tissu à coudre chez soi, le niveau de protection est différent. Choisir le type de masque facial pour une protection optimale n’est toutefois pas chose aisée. Pour y voir plus clair, suivez le guide !

Affiner ma recherche
5,00 € - 25,00 €
Affichage 1-6 sur 6
Affichage 1-6 sur 6
Affichage 1-6 sur 6

Pourquoi porter un masque ?

Dans la rue, les magasins, les transports en commun ou tout autre lieu public, il est vivement recommandé de porter un masque facial. Ce dispositif protège tant soi-même que les autres. Certains gouvernements ailleurs dans le monde imposent même à ses citoyens d’être masqués. Le Venezuela a été parmi les premiers pays à imposer l’utilisation obligatoire du masque facial en public en mars. En France, le port du masque est obligatoire en entreprise depuis la rentrée. D’autres pays en revanche, tels que le Royaume-Uni ou Singapour, ont exhorté le public à ne pas porter de masques afin d’assurer suffisamment de fournitures et d’équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel soignant. 

Le port du masque devient indispensable en cas de risque de transmission communautaire généralisée. Il est également préconisé lorsque la distance physique est difficile. Il évite la projection de gouttelette envers la ou les personnes qui se trouvent en face et à moins d’1m. En l’absence de solution miracle pour l’instant contre le coronavirus, le masque constitue alors la meilleure option pour se protéger les uns les autres. Il doit bien évidemment être associé aux gestes barrières et à la désinfection récurrente des mains et des surfaces avec du gel hydroalcoolique (Bactidose, Alphanova, Assanis, Preven’s… le choix est vaste).

Choisir son masque facial

Les tutoriels pour fabriquer soi-même son masque foisonnent sur internet. En raison de l’absence de masques pour le grand public lors du confinement, l’AFNOR a mis au point un référentiel ainsi que des patrons pour coudre un masque en tissu. À la différence du masque chirurgical, celui-ci est réutilisable après lavage minutieux à 60°C. Certains doutent de la performance du masque en tissu et l’associent à une visière. D’autant plus qu’il est avéré que la version chirurgicale protège mieux. 

Bien que réservés aux professionnels de la santé durant le pic de l’épidémie, les masques chirurgicaux sont désormais disponibles à la vente au grand public. Votre parapharmacie en ligne discount propose des marques telles que Losung, Orgakiddy ou 3M. Ils répondent à la norme EN 14683, qui doit de plus figurer sur l’emballage. Jetables, ces masques sont vendus par boîte de 10 à 50. Leur durée d’efficacité dure en effet 4 heures. Il faut ensuite les jeter impérativement à la poubelle, jamais dans la rue ni dans les toilettes. 

Porter son masque facial correctement

Avoir son masque est bien, le porter correctement est mieux. Qu’il soit en tissu ou chirurgical, le masque doit couvrir à la fois le menton, la bouche et le nez. Préalablement à toute manipulation de cet équipement de protection, il faut absolument se laver les mains au savon ou au désinfectant. Il suffit ensuite d’étendre le masque de façon à cacher la surface du nez et le dessous du menton. Puis, fixer les lanières à l’arrière des oreilles. S’agissant des masques chirurgicaux, ils sont équipés d’une languette à pincer pour une meilleure fixation sur le nez. Ces masques jetables comportent également une face bleue (celle qui doit être à l’extérieur) et une face blanche (celle qui se colle contre le visage). Durant la journée, il faut éviter de toucher le couvre-visage. Pour le rangement des masques réutilisables, en attendant de les laver, ils doivent être mis dans une enveloppe ou un sac en plastique, et jamais dans la poche ou le sac à main. 

Notons enfin que le port du masque ne dispense pas des gestes barrières comme le nettoyage des surfaces avec une lingette désinfectante, la distanciation physique et le gel hydroalcoolique.